actus

argouarch
architectes
associés

Projet de construction de 29 logements
Brest

Pour une insertion au site optimisé, le stationnement est réalisé en sous-sol enterré, compte tenu de la déclivité naturelle du site. L’accès au sous-sol se fait par une rampe depuis l’angle Nord de la parcelle rue de Mestriden. Ce parking comprend 39 places de grandes dimensions. Seul le stationnement des visiteurs est réalisé en surface, pour une utilisation occasionnelle afin de minimiser les nuisances sonores et la circulation sur la parcelle, vis-à-vis des résidents, et vis-à-vis des riverains et préserver au maximum le paysage naturel des sous-bois. Outre la division en 3 volumes, les bâtiments sont caractérisés par le jeu des grands balcons débordants, qui accentuent davantage la fragmentation des volumes et donc l’intégration au site. Le jeu de volume ainsi créé, donnant le sentiment d’individualiser chaque logement dans son rapport entre l’intérieur et l’extérieur et dans son vis-à-vis avec la nature, au travers de larges baies vitrées. Les façades sont constituées de panneaux de béton matricé avec un motif végétal, l’ensemble étant lasuré. Les ouvertures de différentes largeurs, de même hauteur que les panneaux béton donnent le sentiment d’un jeu de pleins et de vides alternant béton et verre. Un ruban en inox poli de 60 cm de hauteur marque horizontalement chaque niveau. Ces rubans d’inox se déroulent autour des bâtiments, marquant fortement les rives du balcon, imprimant fortement à la façade le reflet des arbres, dans la continuité des gardes corps vitrés. La sous face des balcons est également en inox poli miroir, ce qui contribue par le jeu de reflet à les dématérialiser, à les alléger en accentuant la disparition des lignes et des formes, propre à achever l’intégration du bâti au site, par un véritable camouflage naturel du bâti au profit de la végétation et de l’environnement naturel. Il s’agit dans ce projet, de mettre en scène une architecture du reflet et de la disparition garantie d’une parfaite intégration au site. Le projet d’aménagement organise le contraste entre jardin et nature. Son patrimoine végétal en zone N est préservé et son développement renforcé en zone Uh. Cette puissance végétale représente toute la richesse, l’originalité et l’identité du programme bâti. Le végétal accompagnera donc le piéton dès l’entrée sur la propriété jusqu’aux logements. L’entrée piétonne dans la propriété est marquée par un portillon. Le cheminement en sablé compacté, mènera à une passerelle située le long du bâtiment pour ensuite guider l’usager vers une desserte piétonne en cœur d’îlot. Cette dernière sera ponctuée de massifs végétalisés se reflétant dans les « miroirs en inox polis» ou encore se fondant avec les matrices végétales des façades en béton lasuré des bâtiments. Les piétons profitent alors pleinement de l’ambiance de nature du parc arboré. Ce dispositif végétal s’étendra au-delà du cheminement piéton. Un ruban planté associant arbustes, vivaces et zone engazonnée viendra se lover autour des façades Sud, Sud-ouest et Est des bâtiments. L’opération ne comporte pas de vis-à-vis du fait des boisements existants. Mais afin de conforter l’intégration du bâtiment dans la parcelle, un traitement particulier sera apporté aux limites Uh entre les propriétés attenantes et la parcelle aménagée. L’ensemble de la propriété sera fermée par une clôture notamment sur les limites Ouest, Sud et Est.

Maître d'ouvrage :

Océanic

Mission :

Conception

Surface :

1993 m²

Coût estimatif :

NC

Phase :

PC 2019

Les tours Quéliverzan
Robespierre
Miroir des énergies
Chaufferie Bois
Lycée Saint Joseph
Le Comoedia
Charles de Foucauld
La Marina
Le Bretagne
Pôle associatif & social
Lycée Jean XXIII
Gambetta
Bureaux Arkea
Taranis
Anne-Marie Javouhey
Perharidy
MRK
Claude Bernard
Kerlink
Maisons des Compagnons
Rue de Lyon
Perles de Saint Marc
Cerdan
EPHAD du Faou
UVED
Village by CA
Carré Joffre
La Criée
Agence mixte
Tour Q
Fontaine Margot
Moulin à Poudres
CHRS
Phare d'Iroise
Saint Renan
Pont l'Abbé
H20
Résidence Kley
Cantine
Cinq Ecoles